Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

poésie

  • Je suis le Corps-Soleil

    Patrick Bonjour, Sébastien Quagebeur, Route la soie - éditions, livre, poésie, dessins, illustrations, art

    Savez-vous ce qu'est le corps-soleil ? Un lieu ? Une mythologie ? Et de loin en loin, le bruit d'écume, nous fait sentir la vie, ses couleurs, ses métissages. Nous sommes en bonne compagnie, avec cet ouvrage. Les mots sont ceux de Sébastien Quagebeur, les dessins ceux de Patrick Bonjour

    Nous circulons dans le temps du bleu, de l'ocre... C'est la douceur d'un été, la promesse d'une caresse. Nous entrons en musicalité douce :

    "éblouis-moi

    de tes accords désenchantés

    Piano sans couleur qui traîne dans un troquet"

    C'est un poème parmi les dessins. Ou bien un dessin parmi les poèmes. J'aime les mots de Sébastien Quagebeur, légers, doux comme une saveur d'écume. D'une justesse à éblouir Victor Hugo. Par instant, sauvages comme la cote rocheuse qu'ils décrivent. Écorchures d'un présent, d'une translation, d'une médiation, d'une rive à l'autre.

    C'est bien de Marseille dont nous parlons. Cette ville aux mille soleils, aux nuits sans sommeil. Cette ville qui vibre au rythme des vagues et des haltes de navires. Cette ville aux mille vies. Nous allons dans les calanques. Nous sommes accrochés à la roche. Nudité d'une femme. Est-ce une sirène ? Un mythe bleu ? 

    "J'aperçois le rivage,

    étendu

    je flotte et je glisse

    surface miracle de vie"

    Patrick Bonjour, Sébastien Quagebeur, Route la soie - éditions, livre, poésie, dessins, illustrations, art

    Ce livre est une inspiration, une respiration. J'ai aimé m'y plonger, le faire, le défaire, le fabriquer. C'est un peu comme enlacer une personne que l'on aime. Il y a quelque chose qui se met à l'unisson. Serait-ce une joie ? Une suspension ? Une éternité flotte...

    Dans ce livre, nous mêlons notre respiration à celle des auteurs. Nous jouons des rêves, des arts. Ici un ciel. Ici une bouche. Ici un trait. Là une étoile. Encore là des pointillés. Serait-ce un baiser ?

    Dans cet ouvrage, dans cette oeuvre, je m'y jette pour respirer. Oxygène conservé d'une bouteille à la mer. Sable de lune ou bien de méduses. J'ai soif des couleurs de ce livre, portées par les mots ou les traits devenus si doux que la vie devient belle. La vie est art... La vie un poème... Ainsi je deviens le corps-soleil...

  • Un jour, demain

    92025688_4265602896798447_4927284390045679616_o.jpg

    Un jour, un texte
    Un jour, un mot
    Un jour, une couleur
    Un jour, une odeur
    Enfin si tout va bien
    Un jour, un flux
    Un jour, un reflux
    Un jour, une écume
    Enfin si tout va bien
    Crois-tu ?
    Penses-tu ?
    Songes-tu ?
    Crées-tu ?
    Sais-tu ? Un jour, demain, tout reviendra
    Un jour, demain, un mot
    Un jour, demain, une couleur
    Un jour, demain une odeur
    Un jour, demain tout ira bien
    Un jour, demain le flux sera revenu...
    Un jour, demain l'écume me caressera la joue
    Un jour, demain, demain, demain, demain, demain
  • Démocratie en désordres

    Ce matin je reviens...

    Après deux jours d'absence sur cette page de liberté.

    Déchaînée par tant de conneries

    Les vois-tu ?

    Les entends-tu ?

    Que dire de l'espace ?

    Il s'est réduit

    À mesure que la connerie a grandi

    L'espace s'est confiné

    Demain tous astronautes urbains

    Demain semble ailleurs

    Nous survolons les temps

    Nous attendons l'ordre du conflit

    Désordres - lire "des ordres"

    Venus de nulle part

    Décision inqualifiable

    Sacrifions l'espace

    Le temps n'est plus

    Des ordres

    Une humanité en bataille

    Désordres

    Fin de démocratie

    ....

    A quand la nouvelle faim de démocratie ?

  • Un jour, une lumière ?

    Faudrait-il une lumière ?

    Encore une lumière ?

    Toujours une lumière...

    Déjà

    Et puis, un jour...

    Sans lumière...

    Peut-être, sommes-nous sans lumière...

    Déjà

    Et puis, un jour...

    Une lumière reviendra

    Et avec elle, d'autres lumières

    Et enfin renaîtrons les lumières